Equation impossible!

Publié le par Mireille DUBOIS

Comment résoudre le problème posé par le "front républicain" dans le Doubs?

Les prises de tête et les contorsions parisiennes n'y changeront rien: les électeurs voteront pour celui ou celle qu'ils voudront sans se soucier des mots d'ordre de partis en peine d'électeurs.

Le PS a perdu 12 points depuis 2012. Il passe de 40 à 28% grosso modo. Faute au candidat qui ne fait pas oublier Moscovici? Ca parait un peu court.

L'UMP fait le même score qu'en 2012 à 26% et des brouettes.

La candidate FN engrange plus de 8 points supplémentaires passant de 24 à plus de 32%. D'où viennent ses électeurs? Ben tiens, c'est tout de même le PS qui voit son score régresser. Donc c'est bien cet électorat qui s'est tourné vers le FN.

Donc, dimanche prochain, il n'y aura pas le candidat UMP, certes perdant de l'histoire, mais ce n'est pas son électorat qui changera la face des choses.

Ce sont bien les électeurs de gauche qui feront l'élection de Mr Barbier.

Commenter cet article