EElections en Grande-Bretagne: peut-on se fier au bon sens des électeurs?

Publié le par Mireille DUBOIS

Pourquoi les électeurs britanniques voteraient-ils contre un dirigeant qui a fait ses preuves? la question mérite d'être posée alors que le travailliste Miliband est donné au coude à coude avec le conservateur Cameron.

Réponse ce soir ou demain matin. Les bons résultats ne garantissant pas une réélection je redoute le pire. Sauf que les Anglais étant des gens pragmatiques, le bon sens peut l'emporter au final et permettre à Cameron d'être réélu.

A Plérin, il me semblait qu'en 2008, je présentais un bilan convenable et des projets porteurs d'avenir avec la venue des cliniques. Il faut croire que nul n'est prophète en son pays puisque j'ai été débarquée.

Pourtant aujourd'hui le succès de ce projet est assuré. Il a l'avantage d'avoir un effet moteur pour l'économie et l'emploi de Plérin et de notre agglomération. Et il est porteur de développement futur. Pas autant que nous l'avions envisagé en raison du nouveau Plan local d'urbanisme réducteur de novembre 2014.

En effet, faute de capacité à imaginer le futur, le maire a choisi de réduire de moitié les espaces dévolus au développement lié à l'implantation du centre hospitalier privé. D'ores et déjà le manque d'espace est flagrant. De plus la maitrise du foncier que nous avions anticipée par le biais d'une zone d'aménagement différée a été abandonnée, laissant à la spéculation foncière l'opportunité d'opérer ses ravages.

Les Plérinais ont-ils fait le meilleur des choix à Plérin en 2014? Apparemment ils en ont fait un autre 12 mois plus tard. Je suis persuadée qu'ils ne le regretteront pas. La diminution des indemnités des élus est une première. C'est une mesure que je salue et je ne suis pas la seule à m'en réjouir. Cela ne m'étonne pas car je sais que le bon sens conduira l'action politique d'Alain Cadec, notre nouveau président du Conseil départemental.

Commenter cet article