Les mauvais comptes 2014 de la ville de Plérin

Publié le par Mireille DUBOIS

Le conseil municipal réuni hier soir a planché sur les résultats de l'exercice 2014.

Le moins que l'on puisse dire est qu'ils sont consternants. Les années passent et les alertes de l'opposition qui remplit sa mission avec vigilance sur l'usage qui est fait de l'argent public se vérifient régulièrement depuis 7 ans. Dommage qu'elle ne soit pas entendu alors que les indicateurs passent au rouge.

Dérapage de la masse salariale en hausse de 6,62%, recours excessif à l'emprunt alors que les réalisations sont inférieures de moitié aux prévisions, augmentation de la dette (à 14,8M€) sans que les investissements suivent, tout cela est inquiétant alors que le projet de salle polyvalente n'est même pas encore sur les rails. D'ailleurs un nouvel emprunt à hauteur de 2,5M€ s'avère d'ores et déjà nécessaire en ce milieu d'année 2015 pour lancer l'éventuelle première tranche de travaux.

A ce jour les ratios dont chacun peut prendre connaissance en lisant la 1e page du compte administratif confirment tous cette analyse. J'invite ceux qui douteraient de l'objectivité de l'opposition municipale à se rendre sur le site www.vigie citoyenne. Ils seront édifiés et pourront ainsi vérifier que l'analyse des comptes est conforme à celle de Jérôme Kerhardy et Denis Tremel.

Face à ses difficultés, la réponse de la majorité teintée d'inquiétude, il faut le noter consiste à répéter qu'"il n'y a pas encore le feu au lac". L'effet des baisses de dotations n'ayant pas encore atteint son plein effet, qu'en sera-t-il alors des comptes et donc des impôts des Plérinais? Déjà la suppression de l'exonération de 2 ans pour les nouvelles constructions a été supprimée hier soir. Ce qui est une mauvaise décision qui rend la commune moins attractive. Et laisse supposer qu'il y a bien déjà le feu au lac!

Commenter cet article