Salle polyvalente ou culturelle ?

Publié le par Mireille DUBOIS

À la suite d'une interpellation par voie de presse de l'association d'art floral qui a essuyé un refus de salle par la municipalité, la réponse très administrative faite par l'élue en charge des associations est amusante.Gel des attributions de salles pendant un an dit-elle.

Amusant parce qu'une association c'est comme une entreprise : si elle ne peut pas fonctionner correctement elle perd ses adhérents et baisse son activité sans parler de l'état de ses finances.

Curieux cette façon de faire! Déconnectée de la réalité la majorité!

En réalité le problème n'est-il pas celui d'un équipement qui ne correspond aux besoins ni des Plérinais ni des associations ?

Commenter cet article