Pour la sérénité des débats: un voeu pieux?

Publié par Mireille DUBOIS

Suite et fin du conseil municipal de lundi soir!

Adoption du règlement intérieur.

Ce fut le temps fort de ce conseil en raison de la qualité des interventions fermes et vigoureuses des représentants de l'opposition Jean-Pierre Mignard et Bastien Diacono. Ils ont fait part tous deux de leur indignation et de leur réprobation à l'encontre des propos virulents tenus durant leur premier conseil municipal au cours duquel eut lieu l'élection du maire. Ils ont fait savoir combien ils avaient été surpris par l'ambiance détestable de ce conseil et combien ils espéraient dorénavant que les débats aient lieu dans la sérénité indispensable à leur bonne tenue.

Cette proposition restera-t-elle à l'état de vœu pieux? Dès la question suivante, l'ironie et le persiflage qui tiennent lieu de débats dans ce conseil municipal ont repris rapidement le dessus de la part du maire et de ses proches.

Rapport annuel de l'état de la dette.

Selon l'adjoint aux finances ce n'est pas 13,9M€ qu'il fallait faire figurer sur le tableau de la dette au 31/12/2013, mais 11,9M€ car 2M€ n'étaient pas encore tombés. Sauf qu'en 2014 et il le reconnait, ces 2M€ tomberont comme prévu et c'est donc bien à 13,9M€ que se montera la dette de Plérin.

Il est vrai que la surimposition inutile des Plérinais a remplacé le recours à l'emprunt et a permis de payer cash des dépenses d'investissements dont le bien-fondé nous a parfois échappé! Exemples qui nous restent sur l'estomac: le manoir du Roselier ou encore la maison de la rue du Midi pour 240 000€. C'est bien cher payé quand on apprend au hasard d'une information qu'elle sert à l'archivage de la Ville!

Quant au soi-disant désendettement de la Ville, voilà un beau miroir aux alouettes! Les ratios de la strate mettent en évidence le déséquilibre structurel de nos finances. Moyenne de l'endettement des communes de même importance que la nôtre: 1047€ contre 847€ pour Plérin. La différence est payée par la surimposition des ménages plérinais, leur enlevant du pouvoir d'achat qui leur serait bien utile.

Voilà qui clôt mon compte-rendu du conseil municipal du 15 avril!

Rendez-vous au 19 mai pour le prochain conseil municipal!